Réduire le matériel

C’est dans la tendance d’être minimaliste!

Pour faire suite à la présentation de mon Projet Réduire, ici, je vous parle du point de départ de mon intention de réduire le matériel et les jouets à la garderie.

Je fais beaucoup d’observations dans mon travail, et à force de noter les comportements des enfants face aux jouets, j’en suis venue à me poser plusieurs questions sur leur place dans notre quotidien. Ainsi, je me suis lancé un défi pour compléter mes hypothèses.

Une expérience très spéciale

Le projet a débuté à l’hiver 2017,  avec une expérience enrichissante : la pièce vide! (Ou presque). On peut dire que j’ai eu du courage pour instaurer une semaine complète sans jouet à la garderie.

Je voulais nous faire vivre une épuration de la stimulation extérieure pour que nous ayons à puiser en nous assez de créativité pour s’amuser avec un minimum de matériel .

Il y avait du matériel à fonctions multiples en quantité limitée mais surtout de l’espace, du temps et des gens.

Nous avons conservé nos bonnes habitudes, c’est-à-dire la routine stable et rassurante variant le rythme quotidien et hebdomadaire, les responsabilités des enfants, l’équilibre entre l’individuel et le collectif, l’encadrement et l’autonomie, la démarche sur les émotions et la connaissance de soi, les occasions de faire des choix etc…

Nous avons aussi conservé les « lundi-jouet de la maison » qui facilitent la transition et le partage et ce sans changement aux règles sur le choix de jouet (pas trop gros, pas trop fragile et non violent).

Au début, j’étais un peu fébrile. J’avais très hâte de découvrir ce qui en découlerait, mais j’avais une petite crainte face à la réaction des enfants et des parents.

L’aventure a évoluée et elle a été tellement positive qu’elle a finalement duré 6 semaines!! Ce fut très enrichissant. Notre rapport au matériel a changé mais nos rapports humains aussi.

J’ai été très impressionnée des résultats de cette expérience.

Une transformation du quotidien

Les observations et réflexions qui en ont découlé m’ont permis d’établir des critères pour le choix du matériel à offrir à la garderie, ainsi que de modifier les interventions et l’utilisation de notre temps. Suite à cette expérience, les enfants aussi ont pu participer à définir ce qu’ils souhaitent vraiment introduire à leur milieu.

Choisir le matériel à offrir aux enfants n’est pas une mince affaire quand on souhaite les voir développer leur autonomie, leur créativité et leur savoir-être, le tout dans un groupe multi-âges.

Forte de mes observations, de mes lectures et des discussions avec d’autres responsables de services de garde, j’ai fait une liste de critères que les objets doivent rencontrer pour atterrir dans ma garderie.

Bien sûr, cette liste peut évoluer. Elle doit être remise en question régulièrement tout en résistant aux tentations si faciles et nombreuses d’occuper les enfants avec une part trop importante de « fast-food » du jeu.

Il faut revoir notre rapport au matériel

Les jeux et le matériel peuvent en effet être comparés à la nourriture. Ils sont essentiels au développement, et la qualité de ceux-ci a un impact direct sur toutes les dimensions du développement. Plus ils sont sains, plus on observe une vitalité positive. Rien n’empêche les activités exclusivement ludiques, sans but éducatif prédéterminé, au contraire, ils font partie d’un bon équilibre.

Vous avez accès aux observations que j’ai pu faire lors de la semaine sans jouets et à ma liste de critères pour le choix du matériel que j’ai mets à la disposition des enfants dans les prochains articles!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close