L’importance de la Mastication

Quand les bébés grandissent et qu’ils commencent à manger des morceaux, naturellement on porte une grande attention à leur mastication de peur qu’ils ne s’étouffent.

Lorsqu’ils deviennent enfants, il arrive qu’on prenne cette habilité pour acquise. Mais ce n’est pas tout de manger sécuritairement, il faut aussi manger pour digérer. La pleine conscience aide à développer des habiletés digestives.

La mastication et la salivation sont les premières étapes de la digestion et peut-être même les plus importantes.

Bien mastiquer différentes textures contribue à développer la musculature du visage et de la bouche. Ces muscles aideront aussi l’enfant dans son développement langagier.

Au fur et à la mesure qu’il prendra conscience de ses muscles faciaux, cela l’aidera, avec l’aide d’un adulte, à reconnaître les expressions émotives sur son propre visage comme sur celui des autres. Il se rendra compte plus facilement lorsqu’un visage est crispé, détendu ou expressif.

Évidemment, pour bien mastiquer, il est important de prendre son temps.

Commencez par évaluer la grosseur de la bouchée idéale. Vous devriez être capable de la mettre dans la bouche avec l’ustensile sans salir les contours de la bouche et être capable de la couper avec vos dents en gardant la bouche fermée.

Si un enfant doit grimacer pour faire tourner la nourriture dans sa bouche, s’il doit faire une contorsion du poignet pour l’introduire ou si la bouchée est plus grosse que l’ouverture de sa bouche et qu’il doit soit pousser pour la faire entrer ou mordre en tirant sur la nourriture, c’est que la quantité est trop grosse.

Pour les enfants les plus jeunes, vous pouvez les aider en coupant les morceaux un peu plus petits que nécessaire, en faisant quelques petits tas séparés équivalents à de petites bouchées dans son assiette et en leur fournissant des ustensiles plus petits. Guidez les pour qu’ils apprennent à prendre des bouchées raisonnables, entre la bouchée d’oiseau et celle de l’ours, peut-être juste une bouchée de chaton 😉.

Apprenez à être conscient de ce qui entre dans votre corps et de la façon dont vous lui permettez d’y entrer.

Goûter et écouter

Quand on pense à prendre une bouchée, on pense automatiquement au goût que l’on découvrira, mais il y a plus. Il y a les sensations que les textures et températures nous offrent en bouche, il y a le son que la mastication provoque.

Prenez le temps de « toucher » avec la langue, le palais et les joues ainsi que de goûter ce que vous déposer dans votre bouche. Écouter la nourriture qui se brise, se broie, tourne et qui descend dans la gorge.

Vous pouvez dire aux enfants que vous allez compter le nombre de fois que vous allez mâchez avant d’avaler. Une fois la bouchée introduite, vous allez comptez 5 doigts. À chaque compte, il faut écraser puis tourner la nourriture. Vous pourrez ajuster le nombre selon les aliments et les enfants, mais au début ajoutez 1 ou 2, pour être certain que ce soit bien mastiqué.

Entre les bouchées, vous pourrez discuter des saveurs.

En ce qui concerne le toucher, je n’ai pas parlé du toucher avec les mains pour éviter que cette étape devienne un jeu qui s’éloignerait du but de manger en pleine conscience.

Le toucher conscient avec les mains s’utilise plutôt au moment le la préparation des aliments. J’en reparlerai une prochaine fois.

1 réflexion sur « L’importance de la Mastication »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close