Le rythme doit inclure des pauses pour tenir le coup

Le rythme

Le rythme , c’est le temps, la cadence.

Cette chose intangible qui fait défiler notre vie.

Cet engrenage autour duquel notre quotidien tourne, danse, s’ajuste.

Ça avance toujours, le temps.

Ça nous emporte d’ici à ailleurs, de maintenant à plus tard.

On se sent parfois soulevé, parfois traîné,

le mieux c’est quand on ne sent rien.

Pas qu’on ne veuille pas le ressentir, mais qu’on ait pas à le subir.

Qu’on ne sente pas que « ça passe » mais que « ça SE passe ».

Qu’on sente autre chose que le temps qui pianote.

Que notre vibration interne prenne le dessus

sur le roulis de la vis sans fin.

Vous avez sûrement remarqué que le temps passe beaucoup plus vite

quand on dors comme une bûche; et que la nuit peut durer des années

dans la pénombre parsemée de craquements de planchers

quand les enfants fragilisent et raréfient notre sommeil!

Une heure de notre jeu préféré peux nous sembler 5 minutes.

La soirée avec les bons amis se termine toujours trop vite.

Les vacances …bon, vous avez compris!

On n’y peut rien à ce temps, mais on peut régler la cadence.

La monotonie est accablante, l’irrégularité est irritante,

ce que ça prend, c’est la bonne dose.

Pour faire de notre vie une mélodie,

il faut en écrire les partitions

et faire de nos semaines des mesures en 7 temps

qui comprendront des temps forts et des temps faibles.

Inscrire, sur la portée, les notes qui formeront le message

de notre vécu avec pertinence et cohérence.

Cette cadence devient bénéfique

quand on ne se satisfait plus d’assister au concert

mais qu’on décide de participer à la composition et à l’orchestration.

C’est alors qu’on développe

la faculté d’inspirer en douceur à travers nos sens restitués

et d’expirer avec ardeur dans le mouvement et l’action.

Se nourrir et se remplir pour ensuite créer et produire.

N’ayons pas peur de battre la mesure, de varier le tempo,

d’insérer des contretemps et des intervalles.

Partons en quête de la richesse

et osons devenir les virtuoses et les instrumentistes

qui créent une harmonie dans l’œuvre.

Prenons le temps dans nos mains.

Applaudissons à l’unisson la beauté des variations.

Prenons le temps de faire sonner les heures,

d’amener le jour à son silence

et de tourner la page sur la fréquence de chaque mois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close