Le jardin au mois de juin

Qu’est-ce qu’on découvre au jardin pendant le mois de juin?

Il y a les petits plants qui nous donneront des légumes et des fruits.

Aurons-nous des framboises cette année? Pour ça, il faut tolérer les bourdons qui viennent butiner!!

L’importance de bien connaître ses couleurs est appliquée à la réalité: le mûrissement des fraises! Elles sont prêtes à cueillir seulement lorsqu’elles sont complètement rouges! Pas vertes, pas jaunes, pas blanches, pas roses, seulement rouge!!

Les plants de de légumes sont encore petits, mais ils poussent rapidement.

Les fines herbes sont plus rapides, quant à elles, et nous donnent l’occasion de commencer à humer et à déguster directement dans le jardin!

Nous avons, de la ciboulette, du persil frisé, de la sariette, de l’origan vivace, de la coriandre, l’agastache de Corée qui n’a pas encore fleurit, le thym et ses minuscules fleurs, la sauge toute en fleurs, le basilic pourpre et le fabuleux basilic sacré.

 

La rhubarbe est agréable à observer. Très tôt, elle émerge du sol avec ses tiges rougeoyantes. Ses feuilles grossissent vite et deviennent énorme!! Ensuite elle nous donne de longues tiges florales pleines de graines!

Les fleurs sont abondantes et colorées, qu’elles soient cultivées ou sauvages, annuelles ou vivaces! D’autres se dévoileront un peu plus tard, nous laissant voir pour l’instant que des boutons ou même encore seulement les tiges et feuilles, comme les tournesols.

Les animaux et insectes à observer. 

Le point d’eau très simple bordé de roches et de briques trouvées un peu partout sur le terrain et rapportées de voyages par les enfants attire plusieurs espèces. 

Dans la même semaine, près de celui-ci, on a pu observer un papillon de nuit, un bourdon orangé, une grenouille brune et une grenouille verte. 

Les escargots, les mouches et les maringouins aiment aussi les coins humides. 

Les fourmis et les araignées nous offrent du beau travail à observer, on continue d’entendre beaucoup d’oiseaux dans les parages et les écureuils et lièvres font des allers-retours dans le jardins et le tas de compost.

Tant d’occasion de s’émerveiller, d’apprendre et de créer des liens avec la nature, et ce, à tout âge!

Pssst… voyez ici ma vision de la permaculture.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close