La motricité libre et autres confiances

La permaculture est en quelque sorte une façon de lâcher prise et de faire confiance à la nature.

Vous vous demandez pourquoi je vous parle de jardinage? Et bien tout simplement pour vous parler de la nature des enfants, notre nature profonde d’humain que l’ont peut comparer à des plantes indigènes qui trouvent les moyens de se développer et de s’adapter dans leur milieu.

J’applique ce principe dans mon travail, avec les enfants. En effet, ces « petites pousses » ont tellement le potentiel de me surprendre que je m’efforce toujours plus de leur faire confiance.

Un exemple concret, c’est la motricité libre.

Parce que la liberté naît de la confiance.

Un enfant qui a un développement normal et une bonne santé a l’instinct de s’actualiser, d’apprendre et d’évoluer. Il cherche naturellement ce qui lui permet d’atteindre ses objectifs. Lui faire confiance revient à le respecter dans son rythme, ses intérêts et sa personnalité. Le respecter c’est mettre un frein à notre désir de le voir vieillir, grandir, parler, courir immédiatement, comme nous savons qu’il y parviendra un jour ou l’autre de toute façon.

Mettre un frein, c’est résister à mettre nos Cocottes et nos Petits Pois dans des stations qui exigent des positions qu’ils ne maîtrisent pas encore. Le Jolly Jumper, la soucoupe, la balançoire et tout autre jouet dans lequel on doit attacher, suspendre, contenir l’enfant pour qu’il puisse garder la position est contre sa nature. Il est forcé à sauter des étapes autant dans le développement de son tonus physique que dans le développement de sa vision et de sa compréhension visuo-spaciale et donc des connexions neurologiques qui se font pendant la nuit.

Je procure donc un environnement sécuritaire aux enfants pour qu’ils puissent conserver une position confortable, être motivés à se dépasser mais qu’ils aient aussi la possibilité de revenir à une étape précédente qui leur procure un peu de repos et de réconfort au besoin.

En procédant de cette façon, je gagne moi aussi confiance en mes compétences d’accompagnatrice à l’enfance. Je suis toujours heureuse, fière et émerveillée de voir un enfant franchir une étape par lui-même.

La DME

Un autre bel exemple de confiance!

L’alimentation autonome, aussi appelée diversification alimentaire menée par l’enfant, laisse le bébé manger seul, sans donner des purées à la cuillère. Il prend ainsi lui-même la nourriture avec ses mains pour la porter à sa bouche et choisit les aliments qui lui conviennent. Il développe toutes ses habiletés et sa musculature faciale avec les morceaux de nourriture qu’il doit transformer adéquatement, et surtout, il garde contact avec ses sensations pour écouter sa faim et le processus de sa digestion. La nature est tellement bien faite!!

Lâcher prise, et la vie deviendra facile!

Je trouve facile de faire confiance à la nature parce c’est ainsi que je la laisse m’émerveiller.

Essayez de la contrôler, et vous pourrez facilement prévoir les résultats, mais rarement, ils vous surprendront.

Laissez la nature comme les enfants se développer, et elle vous apprendra plus que ce que vous pouvez imaginer, elle vous apportera des solutions surprenantes. Elle enlèvera un poids sur votre lot de responsabilités en vous reléguant au niveau de soutien plutôt que de vous imposer l’action qui ne vous revient pas.

Devant la grandeur de la sagesse de la nature, je suis une enfant aux yeux écarquillés de joie et de gratitude.

1 réflexion sur « La motricité libre et autres confiances »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close