Être, leçon en deux temps

L’eau est à la pierre ce que le temps est l’Homme.

L’eau coule sur la pierre,

Le temps passe sur l’Homme,

l’usant mais l’adoucissant.

Jamais la même goutte ne s’y frôle, jamais la même seconde ne l’effleure, mais toujours, la sensation est la même.

Aucun pouvoir sur cette matière ,

aucun contrôle sur cette abstraction,

si ce n’est que de lui offrir une résistance.

La pierre ne serait pas la même sans l’eau,

L’homme serait différent sans le temps,

Cultiver la gratitude pour en accepter ses effets.

Offrir sa friabilité discrète est la seule générosité de la pierre,

Une malléabilité imposée est la seule offrande de l’Homme.

Accepter de laisser le temps le sculpter.

Accepter sa nature.

Accepter d’être la conséquence de l’autre.

Accepter sa part de conséquences sur l’autre.

__________________________________

Quand la vie te révèle tes vérités en te les jetant en pleine face par la voix des autres.

Maltraitance de l’égo.

Cet ego qui veut réussir,

qui aspire plus qu’à être.

Cet être pollué,

Maltraité par l’ego.

Le choix de l’authenticité se présente.

Un cadeau pour le futur,

D’être aujourd’hui fidèle à soi.

Être de soie pour soi,

Un confort plus que confortable,

Une aisance pas si aisée.

Revenir à soi constamment.

Regarder la maltraitance en face,

Lui faire face pour qu’elle perde la face.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close