Cuisine, la petite histoire

La cuisine, ma porte d’entrée dans la petite enfance.

Après la fermeture de mon service de garde en milieu familial, je suis allée travailler pour un service de remplacement en centre de la petite enfance (CPE) à titre d’éducatrice et de cuisinière.

Après 6 mois à me déplacer surtout à titre d’éducatrice, je me retrouve à faire un remplacement à long terme en tant que cuisinière.

Voilà qui me ramène à mes débuts dans le domaine de la petite enfance.

En effet, il y a plus de dix ans, j’ai fait mon entrée dans les CPE par la porte de la cuisine. J’ai franchi plusieurs portes de plusieurs cuisines!! Des belles, des moins belles, certaines mieux équipées ou organisées que d’autres.

Je me souviens d’y être entrée quelques fois pour une journée de dépannage de dernière minute, où j’ai été reçue en sauveur, de m’y être débrouillée avec ce que j’avais comme informations et comme temps devant moi, bref des jours d’adrénaline!!

Mais dans ma mémoire, je garde aussi et surtout les remplacements plus longs où j’ai pu tisser des liens avec le personnel et les enfants, les belles cartes et les bons mots que j’ai reçues au moment déchirant du départ. Les belles « performances » aussi. Me faire dire que j’ai fait des miracles avec le budget (sans même le connaître!) et que les petits estomacs et les papilles ont été si bien traitées par ma cuisine, m’a fait un petit velours, c’est certain, mais ça m’a aussi donné confiance en mes moyens et mes capacités quand je suis mes valeurs et ma façon.

Comme j’ai toujours eu la santé à cœur, j’ai souvent été surprise et même abasourdie de constater la quantité de sucre, de gras, de sel et d’aliments peu nutritifs qui sont servis aux enfants en très bas âge.

Responsable de l’alimentation: un rôle important!

C’est une priorité pour moi de mettre les meilleurs aliments à la disposition des petits pour garantir leur développement et l’établissement de saines habitudes. J’ai plusieurs fois mis ma touche personnelle aux recettes prévues pour être plus en paix avec ce que j’offrais.

Au niveau de l’organisation, j’ai eu des occasions d’être inspirée, et des occasions d’utiliser mes forces pour mettre en place une meilleure structure et une bonne gestion des allergies.

Influencer les gens… « par le ventre »

Au cours de ce remplacement à long terme, j’ai eu la chance d’être invitée dans le comité CPE durable. C’est un honneur pour moi parce que l’impact qu’on a sur notre environnement est un sujet qui me tient vraiment à cœur, autant que le développement des enfants! Et c’est merveilleux d’unir ces deux valeurs, comme je l’ai fait dans mon propre service de garde.

En tant que responsable de l’alimentation, il y a beaucoup de gestes et de choix possibles pour améliorer l’empreinte d’un CPE sur l’environnement.

Mais par-dessus tout, je souhaite avoir un petit pouvoir d’éducation et d’influence à la saine alimentation, à la consommation responsable ainsi qu’à l’ouverture à de nouvelles possibilités.

La nourriture est au centre de nos vies, profitons-en!

Je crois que la petite enfance est un moment crucial pour apprendre à être bien et à mieux vivre. C’est aussi la période de découverte de la nourriture, une période très influente sur les futures habitudes de vie.

L’alimentation est une occasion en or, par sa récurrence, de transmettre des valeurs de savoir-être et de savoir-vivre pour les ancrer dans la vie de chaque personne.

Alors j’ouvre la porte de la cuisine, je souris et vous souhaite bonne humanité!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close